Un Benelux ouvert

 

“PARTENAIRE DE LA COOPÉRATION RÉGIONALE EN VUE DE

L'INTÉGRATION EUROPÉENNE”                                                                      


 

  visuel GWP web5.png    

 

L’Union Benelux crée des liens entre les régions frontalières, les autres organisations internationales et l’Union européenne. Au fil des ans, l’Union Benelux est devenue un centre d’expertise de la coopération transfrontalière
et interterritoriale et a mis en place de nombreux partenariats, géographiques et thématiques.

L’Union Benelux intensifie sa coopération avec la Rhénanie-du-Nord - Westphalie (RNW) en s’appuyant sur les déclarations conjointes d’avril 2019 et d’octobre 2020 et réunit différentes parties de manière proactive dans le domaine de la transition énergétique spécifiquement axée sur le passage à l’hydrogène. L’Union Benelux explore de nouvelles possibilités de coopération transfrontalière avec la France (par exemple sur le plan de la gestion de crise) et la Grande Région et poursuit sa coopération avec d’autres organisations régionales, telles que le Conseil nordique et les États baltes (par exemple dans les secteurs de la numérisation, de l’économie circulaire et de l’enseignement supérieur).

Conformément à la Convention Benelux de coopération transfrontalière et interterritoriale du 20 février 2014, le Benelux épaule les pouvoirs et institutions publics à tous les niveaux en vue de mettre en place des structures
juridiques transfrontalières durables. Dans cette optique, il est également essentiel de favoriser des développements visant à coordonner l’aménagement du territoire dans le cadre d’une coopération entre États
membres (comme, par exemple, le récent développement dans la zone économique frontalière du North Sea Port entre Gand, Vlissingen et Terneuzen). En outre, l’Union Benelux suit de près les évolutions européennes relatives à la proposition de créer un mécanisme visant à lever les obstacles juridiques et administratifs dans un contexte
transfrontalier, et oeuvrera le cas échéant à sa mise en oeuvre conjointe.

Pour poursuivre l’intégration européenne, il est nécessaire de renforcer les liens entre l’Union Benelux et l’Union européenne par le biais d’actions complémentaires, de projets précurseurs et par l’intermédiaire des représentants permanents des pays du Benelux. Dans ce cadre, les pays du Benelux adoptent non seulement des positions communes, mais les diffusent également dans le contexte européen.

Dans les prochaines années, l’Union Benelux va intensifier ses relations avec les représentations permanentes des pays du Benelux à l’Union européenne. Pour pouvoir jouer concrètement son rôle de laboratoire pour
l’Europe, il est essentiel que l’Union Benelux s’informe correctement des initiatives prises au niveau européen. Dans les années à venir, l’Union Benelux contactera d’autres États membres de l’Union européenne pour qu’ils se joignent à l’échange d’informations et renforcent ensemble l’appel lancé à la Commission européenne pour qu’elle réglemente cette question au niveau européen.

On peut mentionner ici l’initiative Benelux en matière de reconnaissance automatique des diplômes de l’enseignement supérieur ou encore celle aux zones environnementales, par laquelle l’Union Benelux permet
l’échange réciproque de données techniques et a appelé l’Europe à créer un cadre juridique pour l’échange des données à caractère personnel.

Actualité

Le Benelux en passe de devenir la région solaire de l'Europe

19 mai 2022 63

Avec 30 000 emplois, un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, une cinquième place au sein de l'UE en termes de production d'énergie solaire et la réduction de six millions de tonnes de CO2, les pays du Benelux sont en voie de devenir ensemble une région de pointe en matière ... Lire plus

Deux formats mini-latéraux : Benelux et Visegrad

16 mai 2022 25

Le Secrétaire général du Benelux, Alain de Muyser, a prononcé un discours lors de la conférence sur le minilatéralisme et la coopération régionale au Palais d'Egmont à Bruxelles. Elle a été coorganisée par l'Institut Egmont dans le cadre de la présidence hongroise du Visegrad.  → ... Lire plus

La plateforme « Climat » du Benelux est le moteur durable qui rassemble les connaissances régionales...

13 mai 2022 27

Les conclusions du rapport du GIEC du 4 avril dernier nous démontrent que les émissions de CO2 doivent être réduites immédiatement afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Des actions sont nécessaires à tous les niveaux pour atteindre cet objectif mondial. L'ampleur de... Lire plus

actualités liées