Nouvelles

< Retour

Trois plateformes Benelux actives autour de COVID-19

24-11-2020 3376


Une évaluation réalisée peu après la première "vague de corona" a révélé la nécessité d'un échange d'informations mieux coordonné entre les pays, principalement entre voisins, en particulier une amélioration de l’ information mutuelle au niveau des questions opérationnelles. La situation actuelle continue à exiger un dialogue permanent et l’utilisation de canaux de communication directs car il est évident que les mesures de riposte nationales continuent à affecter d’autres pays.

En tant que coordinateur et facilitateur, le Secrétariat général  a mis en place depuis septembre des plateformes de concertation pour répondre à ce besoin. Elles ont chacune leur spécificité, mais l'objectif est le même : assurer un transfert d'informations direct et ouvert de et vers tous les acteurs concernés. 

Une première plateforme réunit chaque semaine les ministères des affaires étrangères et traite des obstacles (potentiels) à la libre circulation et à la coopération avec le niveau européen. Chaque mois, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la "Grande Région" sont également impliquées. Une deuxième plateforme s’est formée au niveau des directeurs généraux de la gestion des crises des pays, où des informations sont échangées sur la situation épidémiologique et les différentes mesures prises dans les pays. Par exemple, il a été décidé d'établir un tableau comparatif des stratégies qui seront décidées pendant la période des fêtes de fin d’années afin d'éviter toute confusion possible (ouverture des magasins, fermeture des marchés de Noël, interdiction de l’usage des feux d’artifice, etc). La Rhénane-du-Nord-Westphalie et la France sont associées de manière heddomadaire à ces concertations. Depuis la semaine dernière, une troisième plateforme, dans le domaine de la santé, est active. Des questions telles que les stocks stratégiques (gants, masques), la situation sanitaire (hôpitaux, soins de santé mentale), la coopération dans le cadre de la RescUE, les tests et la politique de vaccination y seront abordées afin d’envisager les possibilités d’aide mutuelle en cas de pénuries ou problèmes. 

Grâce à ces plateformes gérées par le Secrétariat du Benelux, trois États membres de l'Union Benelux peuvent obtenir plus rapidement un aperçu actualisé de la situation concernant la Covid-19 dans le pays voisin, mieux répondre à la réalité au-delà de la frontière et découvrir les futures possibilités de coopération. Ce faisant le Secrétariat général répond à l’une des recommandations de la Déclaration commune du récent Sommet Benelux.

Actualité

Journée mondiale de lutte contre la traite des êtres humains : la coopération entre pays voisins est...

30 juil. 2021 103

Chaque année, la traite des êtres humains fait de nombreuses victimes, tant sexuelle qu’économique, dans le monde y compris dans les trois pays du Benelux. On compte parmi elles non seulement des femmes et hommes adultes, mais aussi de nombreux enfants vulnérables.  « Il est essen... Lire plus

Inondations : Le Benelux souligne l'importance de la coopération transfrontalière

26 juil. 2021 80

Les fortes précipitations dans notre région continuent de provoquer des inondations qui entraînent d'énormes souffrances humaines et des dégâts matériels. Les inondations dévastatrices ont donné lieu à de nombreuses interventions des services d'urgence pour sauver des vies et à des... Lire plus

L'édition 2021 des brochures destinées aux travailleurs frontaliers est en ligne!

26 juil. 2021 198

Les brochures d’information destinées aux travailleurs frontaliers, employeurs et professionnels du secteur ont été actualisées par le Secrétariat général, en collaboration avec les ministères et organismes compétents des trois pays. Ces brochures ont pour objectif de faciliter la ... Lire plus

actualités liées