Nouvelles

< Retour

Trois plateformes Benelux actives autour de COVID-19

24-11-2020 3121


Une évaluation réalisée peu après la première "vague de corona" a révélé la nécessité d'un échange d'informations mieux coordonné entre les pays, principalement entre voisins, en particulier une amélioration de l’ information mutuelle au niveau des questions opérationnelles. La situation actuelle continue à exiger un dialogue permanent et l’utilisation de canaux de communication directs car il est évident que les mesures de riposte nationales continuent à affecter d’autres pays.

En tant que coordinateur et facilitateur, le Secrétariat général  a mis en place depuis septembre des plateformes de concertation pour répondre à ce besoin. Elles ont chacune leur spécificité, mais l'objectif est le même : assurer un transfert d'informations direct et ouvert de et vers tous les acteurs concernés. 

Une première plateforme réunit chaque semaine les ministères des affaires étrangères et traite des obstacles (potentiels) à la libre circulation et à la coopération avec le niveau européen. Chaque mois, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la "Grande Région" sont également impliquées. Une deuxième plateforme s’est formée au niveau des directeurs généraux de la gestion des crises des pays, où des informations sont échangées sur la situation épidémiologique et les différentes mesures prises dans les pays. Par exemple, il a été décidé d'établir un tableau comparatif des stratégies qui seront décidées pendant la période des fêtes de fin d’années afin d'éviter toute confusion possible (ouverture des magasins, fermeture des marchés de Noël, interdiction de l’usage des feux d’artifice, etc). La Rhénane-du-Nord-Westphalie et la France sont associées de manière heddomadaire à ces concertations. Depuis la semaine dernière, une troisième plateforme, dans le domaine de la santé, est active. Des questions telles que les stocks stratégiques (gants, masques), la situation sanitaire (hôpitaux, soins de santé mentale), la coopération dans le cadre de la RescUE, les tests et la politique de vaccination y seront abordées afin d’envisager les possibilités d’aide mutuelle en cas de pénuries ou problèmes. 

Grâce à ces plateformes gérées par le Secrétariat du Benelux, trois États membres de l'Union Benelux peuvent obtenir plus rapidement un aperçu actualisé de la situation concernant la Covid-19 dans le pays voisin, mieux répondre à la réalité au-delà de la frontière et découvrir les futures possibilités de coopération. Ce faisant le Secrétariat général répond à l’une des recommandations de la Déclaration commune du récent Sommet Benelux.

Actualité

Les Directeurs généraux en matière d’asile et migration du Benelux souhaitent renforcer leur coopéra...

25 févr. 2021 49

Le 25 février 2021, les Directeurs généraux en matière d’asile et de migration du Benelux se sont rencontrés virtuellement sous présidence belge. Après une brève introduction du Secrétaire général Benelux , Monsieur de Muyser, les délégations sont rentrées dans le vif du sujet en ... Lire plus

Déclaration commune Benelux sur le bambou ou d'autres additifs non autorisés

19 févr. 2021 66

Le Secrétaire général du Benelux, Alain de Muyser, a informé la Commission européenne d'une déclaration commune du Benelux sur le retrait des matériaux et objets en "bambou mélaminé" du marché du Benelux. Cette déclaration a été signée par les autorités de sécurité alimentaire du B... Lire plus

La concertation Benelux « Adaptation au changement climatique » explore les opportunités et les défi...

18 févr. 2021 26

Les conditions météorologiques extrêmes de ces dernières années sont telles que le Benelux est confronté à des hivers humides et orageux et à des étés secs et chauds, aggravés par la forte urbanisation de nos pays. Cela a des conséquences sur l'eau dont nous disposons et dont nous ... Lire plus

actualités liées