Nouvelles

< Retour

Les pays Benelux peuvent devenir des précurseurs de l'agriculture climato-intelligente

03-05-2022 96


Le secteur de l'agriculture est sous pression. Cela vaut certainement aussi pour les pays Benelux, où l'agriculture et l'élevage intensifs sur un territoire relativement restreint ont traditionnellement constitué une base de prospérité et de bien-être. Les défis pour les agriculteurs sont considérables alors que les marges bénéficiaires sont faibles. Cela est dû à un climat de plus en plus imprévisible, ce qui requiert des investissements financiers pour appliquer des techniques agricoles innovantes afin de produire des aliments plus respectueux du climat. Les consommateurs souhaitent une agriculture durable, mais ne sont pour l'instant pas toujours prêts à en payer le prix. Et ce, parallèlement à l'évolution du contexte géopolitique et des ambitions climatiques.  

Le 3 mai, des délégations des Pays-Bas, de Wallonie, de Flandre et du Luxembourg se sont réunies à la Maison du Benelux pour une première exploration sur la thématique de l'agriculture climato-intelligente, pour laquelle l'innovation, la numérisation et différents outils peuvent effectivement contribuer à renforcer l'économie, à préserver la biodiversité et le bien-être animal, et à réduire l'utilisation des matières premières et l'impact sur celles-ci.    

Ces nouvelles techniques ont déjà augmenté l'efficacité de la politique climatique dans les pays Benelux, et les différents projets d'agriculture intelligente ont prouvé qu'ils faisaient la différence. C'est un encouragement à poursuivre la mise en œuvre dans la pratique. Dans ce cadre, il faut notamment prêter attention aux développements innovants, au renforcement des connaissances de l'agriculteur en la matière, à la mise en pratique des techniques, aux données (gestion, utilisation, sécurité, compatibilité et propriété) ainsi qu'au coût élevé des investissements et à la longue durée du retour sur investissement.   

Le financement de ces innovations est essentiel, et particulièrement difficile pour les petites entreprises. Les autorités et les banques les aident donc à pratiquer une agriculture plus respectueuse des limites de notre planète.  Cela se fait non seulement au moyen de prêts, mais aussi de connaissances des conseillers financiers, car il faut encore élaborer un modèle de rémunération clair et développer la compréhension de l'impact des investissements.   

Le partage des connaissances, la coopération et les accords communs au sein du Benelux peuvent contribuer à déployer et à accélérer cette transition vers une politique agricole durable et indépendante, dans laquelle l'agriculteur lui-même continue à jouer un rôle crucial.   

Actualité

Le Benelux en passe de devenir la région solaire de l'Europe

19 mai 2022 168

Avec 30 000 emplois, un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, une cinquième place au sein de l'UE en termes de production d'énergie solaire et la réduction de six millions de tonnes de CO2, les pays du Benelux sont en voie de devenir ensemble une région de pointe en matière ... Lire plus

Le Benelux lance la nouvelle phase pour le transport régional zéro émission

18 mai 2022 39

À la lumière de la transition énergétique et en particulier du grand défi de la décarbonisation du trafic routier, la coopération Benelux se veut le moteur de l'ambition européenne de passer le plus rapidement possible aux carburants alternatifs. Le Secrétariat général du Benelux ... Lire plus

Coopération Benelux et Grande Région

18 mai 2022 43

Ce jour à la Maison du Benelux, le Secrétaire général Alain de Muyser a accueilli des représentants du Secrétariat du Sommet de la Grande Région et de la Région Grand Est, pour envisager des possibilités de synergies entre les deux organisations. Après une présentation des activit... Lire plus

actualités liées