Nouvelles

< Retour

Coopération internationale Hazeldonk 2022 : saisie de 439 000 pilules d’ecstasy et de centaines de kilos d’autres drogues, découverte d’un laboratoire de production de drogue ainsi que d’une « blanchisserie » de cocaïne

25-01-2023 145


La coopération Hazeldonk entre la Belgique, les Pays-Bas, la France et le Grand-Duché de Luxembourg a pour objectif de mettre en place une lutte transfrontalière contre les réseaux organisés de distribution de drogue. Les actions de contrôle conjointes et les échanges d’informations augmentent les chances d’arrêter les passeurs de drogue qui circulent entre ces différents pays, et resserrent l’étau autour des organisations criminelles. En 2022, cette coopération a conduit à la saisie de centaines de kilos de drogue et à la découverte d’un laboratoire de production de drogue ainsi que d’une « blanchisserie » de cocaïne. 

Frans Weekers, Secrétaire général du Benelux, a déclaré : " Le Benelux s'engage à renforcer la sécurité des personnes au-delà des frontières. Cette coopération opérationnelle contre la criminalité liée à la drogue entre les pays du Benelux et la France y contribue directement. J'espère vivement que le nouveau Traité de police Benelux entrera bientôt en vigueur pour lutter encore plus efficacement contre la criminalité transfrontalière." 

La coopération Hazeldonk entre le Benelux et la France existe depuis 2006, mais a bénéficié d’un nouvel élan grâce à la mise en œuvre d’un nouveau plan d’action. Celui-ci constitue un nouvel outil d’importance pour lutter contre la criminalité liée à la drogue en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg. Ce plan s’articule autour de trois piliers :

-        Actions de contrôle conjointes

-        Échange d’informations et d’expertise

-        Lutte contre les réseaux de distribution de drogue grâce à un travail de recherche

Ces trois piliers reviennent dans les différentes actions et initiatives. 

Des actions Étoile aboutissent au démantèlement d’un laboratoire de production de drogue et d’une « blanchisserie » de cocaïne

Les actions Étoile, menées sur plusieurs jours, sont organisées cinq fois par an dans les quatre pays simultanément. Elles se concentrent aussi bien sur les moyens de transport personnels des passeurs de drogue que sur les transports publics.

Ces actions ont été couronnées de succès en 2022. Elles ont permis de mettre la main sur 48 kg de marijuana, 70 kg de haschich, 73 kg de cocaïne, 79 000 pilules d’ecstasy et près de 264 000 euros en espèces. Par ailleurs, 882 personnes ont été interceptées en possession de drogues. Au total, 194 individus ont été arrêtés, et 112 véhicules saisis. Les actions Étoile sont régulièrement l’occasion de mettre en place des patrouilles mixtes, ce qui facilite les poursuites par-delà les frontières nationales.

Hormis les saisies concrètes, ces actions permettent également de constituer une meilleure image policière de la problématique liée à la drogue et de réaliser davantage d’échanges d’expertise entre les collègues dans les différents pays.

L’impact des actions Étoile est renforcé par les enquêtes menées en amont. Ainsi, un contrôle effectué en février a permis de mettre au jour un laboratoire de production de drogue synthétique en Belgique et de démanteler une organisation criminelle. Autre exemple, un contrôle réalisé aux Pays-Bas a conduit les enquêteurs jusqu’à un entrepôt abritant 102 kg de cocaïne et tout l’équipement nécessaire pour « blanchir » ce stupéfiant. Enfin, une photo enregistrée sur un GSM saisi a permis d’identifier un immeuble en Belgique, dans lequel était cachée une « blanchisserie » de cocaïne. 

Actions Dope Runner : 360 000 pilules d’ecstasy et des dizaines de kilos de drogue saisis

Outre les actions Étoile, qui s’étalent sur plusieurs jours, des actions Dope Runner plus brèves mais plus musclées ont également été organisées. Ces contrôles visent en particulier les passeurs de drogue et les réseaux de distribution qui empruntent les autoroutes. Ils se déroulent dans les différents pays plusieurs fois par mois et souvent simultanément. Cette approche porte ses fruits : en 2022, les actions Dope Runner ont permis de saisir un total de 60 kg de cocaïne, 35 kg d’héroïne, 45 kg de marijuana, 20 kg de speed, 360 000 pilules d’ecstasy, 3 litres de GHB et 700 000 euros en espèces !

Pour ces actions aussi, la coopération transfrontalière et le partage d’informations ont été un réel atout. Ainsi, une course-poursuite aux Pays-Bas visant un conducteur qui s’était rendu coupable d’une tentative de meurtre, a pris fin en Belgique, où l’individu a pu être appréhendé. Ce dernier possédait 40 kg d’ecstasy dans son véhicule.

En plus de ces actions décrites ci-dessus, d’autres contrôles sont également organisés dans le cadre de la coopération Hazeldonk. Ceux-ci ont lieu aussi bien sur les autoroutes que sur les voies navigables, ferrées et aériennes. De même, les contrôles se concentrent également sur le trafic postal, car la drogue est aussi transportée à l’aide de colis postaux. 

Une plus grande force de frappe grâce au partage d’informations

Afin de mener au mieux les actions conjointes et d’augmenter les chances d’arrêter les criminels, la coopération Hazeldonk mise pleinement sur le partage d’informations et d’expertise.

Cette approche a ainsi permis d’arrêter un Français sur le territoire belge. L’homme revenait des Pays-Bas à bord d’un véhicule immatriculé au Luxembourg, dans lequel les policiers ont trouvé une quantité significative de cocaïne destinée au marché français.

En 2022, l’utilisation de véhicules de location par les organisations criminelles et de cachettes dans les véhicules ont davantage été mis en lumière grâce aux échanges d’informations et d’expertise. Durant leurs actions de contrôle, les policiers ont accordé une attention toute particulière à ce phénomène, dont Europol a aussi fait l’une de ses priorités.

Enfin, grâce à ce partage d’informations et d’expertise, certains faits de violence ou des accidents de la route à première vue banals ont pu être associés plus tard au monde des stupéfiants. 

Les organisations criminelles mises à nu grâce au travail de recherche

La coopération Hazeldonk met en contact des enquêteurs des différents pays, de sorte que les informations émanant des opérations puissent être plus efficacement exploitées dans le cadre de la lutte contre les organisations criminelles. Plusieurs enquêtes judiciaires résultant (en partie) des actions de contrôle ont déjà entraîné de nouvelles arrestations et un plus grand nombre de saisies d’argent, de biens et de stupéfiants.

À l’avenir, l’objectif est d’impliquer davantage et plus rapidement la justice dans la coopération Hazeldonk. Une fois entré en vigueur, le nouveau traité de police Benelux offrira également de nouvelles possibilités en matière de lutte contre les réseaux de distribution de drogue.

Actualité

Coopération internationale Hazeldonk 2022 : saisie de 439 000 pilules d’ecstasy et de centaines de k...

25 janv. 2023 145

La coopération Hazeldonk entre la Belgique, les Pays-Bas, la France et le Grand-Duché de Luxembourg a pour objectif de mettre en place une lutte transfrontalière contre les réseaux organisés de distribution de drogue. Les actions de contrôle conjointes et les échanges d’information... Lire plus

Visite de travail de Frans Weekers en Zélande

13 janv. 2023 87

Un marché du travail transfrontalier sans barrières pour les citoyens et les entrepreneurs qui contribue à une région économique forte et durable est important pour le Benelux. Surtout lorsqu'il s'agit de zones d'habitation étroitement liées de part et d'autre des frontières nation... Lire plus

Le Benelux participe à la réunion de travail entre les Pays-Bas et la Rhénanie-du-Nord-Westphalie

12 janv. 2023 77

Le ministre des Affaires fédérales et européennes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Nathanael Limenski, et la ministre néerlandaise de l'Intérieur et des Relations au sein du Royaume, Hanke Bruins Slot, ont organisé une réunion, à laquelle ont participé les commissaires du Roi des pr... Lire plus

actualités liées