Travailler au sein du Benelux

Généralités

La complexité et la mauvaise connaissance des différentes règlementations qui existent de part et d’autre des frontières sont une entrave importante au développement d’un marché du travail transfrontalier dynamique. La liberté de choix des citoyens et des entreprises est inutilement restreinte. Des opportunités sont dès lors perdues au moment de trouver un emploi convenable ou de pourvoir à des postes vacants. Les frontières ne doivent pas être un obstacle à l’emploi. La coopération transfrontalière doit endiguer ce problème.

À l’heure actuelle, 37 % du nombre total des travailleurs transfrontaliers de l’UE sont occupés dans le Benelux et dans les régions avoisinantes. En ce qui concerne les citoyens belges, ils sont 35.000 à travailler au Grand-Duché de Luxembourg et 37.000 aux PaysBas. On ne compte pas moins de 12.000 Néerlandais et plus de 1.000 Luxembourgeois qui travaillent en Belgique. Au niveau de la mobilité transfrontalière des travailleurs, le Benelux est indéniablement un « hot spot » en Europe.

La coopération Benelux promeut de nombreuses actions pour éliminer les barrières. Ainsi en 2015, nos gouvernements ont introduit la reconnaissance automatique des diplômes de l’enseignement supérieur. Parallèlement, des efforts sont fournis pour améliorer l’accès et la fiabilité des informations destinées aux travailleurs transfrontaliers sur leurs obligations et leurs droits pour l’ensemble du Benelux.

 

Les pays du Benelux ambitionnent l’instauration du principe de la « neutralité des frontières » pour les marchés du travail et des services, afin de favoriser la recherche d’un emploi adéquat dans un pays voisin. Pour atteindre cet objectif, la coopération Benelux souhaite améliorer l’accessibilité des informations relatives aux droits sociaux et à la fiscalité pour les travailleurs et les employeurs de chaque côté des frontières.

Nos pays encouragent par ailleurs la mobilité individuelle des demandeurs d’emploi et des étudiants, et les employeurs doivent avoir plus de possibilités de choix par un élargissement de la reconnaissance automatique des diplômes de l’enseignement supérieur, ainsi que l’amélioration de la transférabilité des qualifications professionnelles, la promotion des stages transfrontaliers et la suppression de barrières administratives inutiles. Chaque année dans le Benelux, ce sont au moins 200.000 patients qui reçoivent des soins de santé hors frontières. Nos pays œuvrent pour une meilleure mobilité des personnes et pour l’optimalisation des soins disponibles par la suppression des entraves aux soins de santé transfrontaliers.

Actualité

Le Benelux donne une impulsion à la coopération en matière de transport durable.

07 déc. 2020 237

Les trois pays membres ont décidé de mettre en œuvre un service commun concernant la recharge des véhicules électriques : l’enregistrement et la délivrance des codes d’identification uniques aux opérateurs de stations de recharge et aux fournisseurs de services d’accès numériques a... Lire plus

Les pays du Benelux discutent d’une couverture 5G transfrontalière sans rupture

26 nov. 2020 75

Le Benelux est une région relativement petite et densément peuplée, avec une zone frontalière relativement grande. Dans le contexte réglementaire et technique actuel, il reste difficile d’assurer une couverture et une transmission adéquates du signal dans la zone frontalière, en pa... Lire plus

Les autorités de la concurrence des pays Benelux se penchent sur les évolutions en matière d'applica...

25 nov. 2020 191

Le marché intérieur du Benelux fait figure de précurseur et de laboratoire en Europe. Une coopération étroite dans le cadre du marché intérieur exige également un contrôle efficace de l'application des règles. À la veille d'une réunion du Réseau européen de la concurrence, les prés... Lire plus

actualités liées