Transport & logistique

Généralités

Le transport et la logistique, véritables épines dorsales de la nouvelle économie Benelux, se lancent dans la numérisation 

Alors que la vie sociale s'est totalement arrêtée pendant les premiers mois de confinement et que certaines frontières étaient même fermées à la circulation des personnes, le transport de marchandises a continué à fonctionner. D’ailleurs, l'utilisation d'applications renforcées, par exemple la lettre de voiture électronique sur le territoire du Benelux, a permis de traiter les contrôles aux frontières de manière encore plus efficace (respect des mesures prises dans le cadre du coronavirus et réduction des coûts) qu'auparavant. Le projet de lettre de voiture électronique reste donc l'un des projets essentiels sur lesquels les travaux se poursuivront l'année prochaine. Sur la base d'une nouvelle décision, la navigation intérieure sera bientôt également intégrée dans l’essai. Il s’agit d’un secteur dans lequel la flotte de bateaux Benelux représente environ les trois quarts de l'ensemble des mouvements de transport fluvial européens, et en ce sens un laboratoire européen idéal.

Une mobilité innovante et durable : un investissement essentiel dans l’avenir de la logistique Benelux

Plusieurs beaux projets ont également été annoncés dans le domaine de la durabilité et de l'innovation. Au cours du premier trimestre, la stratégie « Vélo » du Benelux devrait être dévoilée. Celle-ci vise notamment à répondre à l'augmentation de l'utilisation du vélo, initiée pendant la crise, pour les déplacements domicile-travail. En outre, les trois pays ont décidé de financer conjointement un projet pilote qui explorera les possibilités de l'innovation numérique par le biais du concept de « mobilité en tant que service » (mobility as a service). L'accent est mis sur l'échange de données relatives aux transports publics et la billetterie. Enfin, l’attention se portera sur la mobilité durable, en facilitant entre autres l'utilisation de camions à zéro émission, tandis qu’un véritable service Benelux sera mis en place pour l'octroi de licences aux opérateurs de points de recharge électrique. 

La concertation Benelux en matière de transport et de mobilité est gérée par le Comité de direction « Communications et Transports », composé des directeurs généraux concernés. Au niveau fédéral belge et de la Flandre, les secrétaires généraux des ministères des Transports y participent. La Rhénanie du Nord-Westphalie assiste à ces concertations en tant qu’observateur.

 

Actualité

Les pays du Benelux encouragent la mobilité électrique sans frontières

14 juil. 2021 204

Charger à l'étranger devient de plus en plus simple Afin de stimuler la conduite et la recharge électrique transfrontalière, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg mettent en place un service en commun IDRO (Benelux ID Registration Organisation). A partir d’un site internet ww... Lire plus

Des pays de l'UE veulent adhérer à la Déclaration Benelux sur le vélo

03 juin 2021 173

Lors de la Journée mondiale du vélo, au cours du Conseil européen des transports, le ministre belge de la Mobilité, Georges Gilkinet, a annoncé qu'il avait organisé une réunion avec plusieurs États membres de l'UE qui souhaitent se joindre à  la déclaration Benelux en faveur d'une ... Lire plus

Le ministre danois des transports va signer la déclaration Benelux sur les vélos

24 mars 2021 314

Le ministre danois des transports, Benny Engelbrecht, a informé le Secrétariat Benelux qu'il signera la Déclaration Benelux sur le vélo.  "Je note que la déclaration est principalement en accord avec les priorités et les actions danoises dans ce domaine" a écrit le ministre dans un... Lire plus

actualités liées